Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

Articles Récents

25 août 2006 5 25 /08 /août /2006 13:40

Je ne pouvais décemment pas quitter le Mexique sans passer voir ce site mythique où se trouvent réunies les pyramides du soleil, de la lune, et du serpent emplumé.

Teotihuacan, site classé patrimoine de l’Humanité se trouve à 50km au nord e Mexico D.F.

En nahuatl (langue indigène) Teotihuacan signifie : « lieu où sont nés les dieux » ou « lieu où on devient dieu ».

C’est au début de notre ère que la cité fut construite selon un axe nord-est formé par la chaussée des morts. la ville qui en taille dépassait la Rome antique, atteint son apogée entre le Veme et VI eme siecle.

Puis entre le VIIe et VIIIe siecle elle disparut brusquement. Plusieurs hypothèses ont été formulées : baisse brutale des sources d’approvisionnement, crise économique, soulèvement contre la domination des prêtres, invasion barbare venu du nord, pillages, incendie,… mais selon les mexicains une hypothèse domine parmi les autres : les extra terrestres !! ben oui comment expliquer que des être humains aient pu construire des pyramides si grandes et pourquoi n’a t’on retrouvé aucun ossement humain sur le site alors que c’était l’un des plus importants du moment ?..... a vous de choisir votre théorie.

La pyramide du soleil :

220m de coté à sa base, cette pyramide est orientée de façon à que la façade principale soit située en face du point d’horizon où disparaît le soleil lors de son passage par le zénith. Tous les autres bâtiments du centre cérémoniel ont la même orientation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pyramide de la lune :

plus petite que celle du soleil mais son ascension est plus fatigante car les marches sont beaucoup plus hautes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chaussée des Morts :

 de la pyramide de la lune s’étend la chaussée des morts sur une longueur de 2 km. Tout au long de cette allée centrale s’alignent la plupart des monuments du centre cérémoniel. Ces petites pyramides en pierre n’étaient en fait que des soubassements qui servaient de support aux temples dressés à leur sommet. Ces autels étaient ornés de sculptures et de stuc  peints de couleurs vives.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Templo de la serpiente emplumada (quetzalcoatl) :

 c’était l’ancien centre administratif de la ville. C’est la seule pyramide du site avec des bas reliefs : masques, têtes de serpent, escargots, coquillages, figure représentant le serpent emplumé, le dieu de la pluie Tlaloc. Actuellement la pyramide est en cour de restauration donc ce n’est qu’entre deux échafaudages que l’on peut voir ces magnifiques sculptures du sous bassement. Dommage pour moi c’est la partie la plus intéressante du site.  

 

 

 

 

 

Sur le site n’oubliez pas de passer voir le palacio de quetzalpapalotl (palais de l’oiseau papillon, une des maisons dans lesquelles vivaient les grands prêtres, puis jetez un coup d’œil au palais des jaguars au temple de los caracoles emplumados et enfin ne manquez pas le musée du site (enfin quand il n’est pas fermé !!).  

Repost 0
Published by elodie - dans Mexique
commenter cet article
25 août 2006 5 25 /08 /août /2006 13:39

Village à 30 Km de Pochuca, complètement oublié par le guide du routard (comme tout l’état d’hidalgo d’ailleurs !!). si vous voulez faire du sport aventure, des randos,… c’est ici qu’il faut venir. Et pour les plus peperes qui aiment plus les visites que l’aventure ne vous inquiétez pas il y en a aussi pour vous : bosque de las truchas, ex havienda de san miguel regla, bosque del zembo, ex hacienda de san jan hueyapan, santa maria regla et san antonio regla. Et surtout n’oubliez pas d’ aller jeter un coup d’œil aux primes basaltiques près du barrage de San antonio. Il n’existe que 3 sites de ce genre dans le monde. Vous pourrez observer ces incroyables colonnes géométriques de basalte depuis un pont de singe ou encore descendre les marches et voir ce site magnifique depuis la rivière qui coule au milieu de ces gorges de baslate.

Le soir vous pourrez déambuler dans les ruelles tout en  écoutant les oiseaux piailler dans les palmiers et en prêtant attention aux écriteaux ornant les façades qui indiquent d’une jolie écriture a l’ancienne le nom de chaque échoppe.

Repost 0
Published by elodie - dans Mexique
commenter cet article
25 août 2006 5 25 /08 /août /2006 13:38

Vendredi 31 juillet 2006, il est 7h nous voila en route avec Nacho pour deux tours de visite.

 Première partie du programme : les atlantes de tula.

Pour y arriver depuis Cuernavaca vous devez d’abord prendre le bus jusqu’à mexico D.F, puis le metro, puis un autre bus jusqu'à Pachuca puis encore un autre bus jusqu'à Tula, en clair plus de 4h de trajet.

Parlons un eu de Tula. Cette ville fut la capitale des Toltèques. La cité fondée au début du Xeme siècle a été dirigée par le légendaire Quetzalcóatl de 977 a 999 (roi prêtre, cf Patzcuaro).

 

 

 

Il ne reste quasiment rien de cette cité à part les fameux atlantes. Ces quatre superbes colosses guerriers de pierre, hauts de 4,5m (plus de 8t chacun), dominent le site, installés sur le temple pyramidal qui répond au doux nom de Tlahuizcalpahtecuthli.

 

 

 

Bon vous l’aurez compris faire 4h de bus pour voir les atlantes c’est peut être pas le plus conseillé si on a pas trop le temps mais quand même ça vaut le coup d’y aller. La photo dans les livres d’histoire c’est bien mais ce mettre au pieds d’un atlante pour de vrai c’est mieux !

 

 

 

 

Repost 0
Published by elodie - dans Mexique
commenter cet article
8 août 2006 2 08 /08 /août /2006 18:56

Vendredi 21 juillet 2006, il est 19h, un groupe de 5 jeunes gens embarque dans une tsuru bordeaux direction Jalapa, Veracruz, Mexico.

 

 

Au départ un problème technique vient entacher ce début de voyage. En effet, lorsque la deuxième personne monte à l’arrière, la voiture cale.  Nous voici donc lancer dans un grand tournée manège : bon alors si on met une fille à la place d’un gars au milieu ça marche ou pas ? non ? bon on essaye avec un mexicain au milieu a la place d’une française. toujours pas ? et si on démarre la voiture, on avance un peu et ensuite on fait monter tout le monde ? bon ça cale encore.

 

 

Ah mais attend ça doit venir du fil électrique d’injection du moteur qui passe sous la banquette. Bingo !! ben oui en fait la voiture n’était pas raciste, c’est pas qu’elle aimait pas les filles ou les français, c’est juste que quand on s’asseyant au milieu on appuyait sur le fil électrique ce qui couper l’alimentation du moteur. Pas plus bête que ça.

 

 

Voilà donc après ce petit problème qui nous a bien pris 30mn on part pour Jalapa, petite ville de 500 000habitants située dans l’état de véracruz (sur la cote, au milieu à droite pour ceux qui ne connaisse pas le Mexique).

 

 

Après 5h30 de route on arrive chez les parents de Vladimir (mon voisin). On est accueilli à bras ouverts, comme si on faisait parti de leur famille. On discute jusqu’à 2h du mat puis on part se coucher car on est vraiment fatigué. Ici la saison des pluies est bien réelle, il pleut des trombes d’eau tous les jours pendant 3 mois de midi à 7h du mat, tout est humide, les maisons moisissent, il y a des infiltrations dans les murs et ils sont obligés de mettre des sceaux pour récupérer l’eau des fuites, les fringues ne sèchent pas et encore moins les serviettes de toilettes (désagréable de s’essuyer avec une serviette détrempée). Mais tous ces inconvénients sont oubliés quand on voit la beauté des paysages.

 

 

Après une courte nuit, la mère de vladi passe deux heures a la cuisine pour nous préparer des sopes (petites tortillas (pâte avec de la farine de mais aplaties en crêpes),recouverte de sauce verte ou rouge (tomate+piment+oignon+échalote), et du fromage râpé ).

 

 

Il est midi,on embarque tous dans le van et c’est parti pour une journée de visite et bonne humeur. Durant le trajet les yeux s’émerveillent de temps de beauté, une végétation verte et dense, on se croirait dans les chiapas (autre région du Mexique). Dans le van c’est ambiance conviviale,musique mexicaine, rires et grandes discussions. Premier arrêt au milieu d’un champ pour aller visiter un tunnel, puis autre arrete dans une petite chappelle rendermant une coulée de lave qui a dessiné la vierge marie (n’oubliez a on est ua Mexique, pays catholique à 200%) Puis direction les cascades. a peine le temps d’admirer le magnifique paysage qui s’offre a nous que la pluie vient pointer son nez. On embarque donc pour la petite ville entièrement consacrée à la fabrique de santiags et chaussures en cuir diverses et variées à des prix dérisoirs. Lorsque vous entrez dans une des nombreuses zapaterias (boutiques de chaussures) vous vous retrouvez à coup sur nez à nez avec des santiags peau de crocodile, cobra (il y a même la tête dessus), python,…et autres animaux divers et variés. Après un rapide tour dans ce village destiné à la chaussure en cuir les nuages noirs se font très menaçant et nous décidons donc d’aller manger. Le ventre plein tout le monte remonte dans le petit van direction un petit village avec des rues en terre, des poules au milieu et des maisons spartiates. Après avoir trouvé le petit magasin de poteries artisanales où la mère de vladi fait quelques emplettes, on fini notre petite visite touristique dans le centre de jalapa ou plutôt aux lagunes et la statue de l’aigle impériale embleme du drapeau mexicain. Il est bien tard on décide de rentrer car demain on se lève tôt pour une autre journée de visite.

 

 

 

 

8h30 le réveil sonne, c’est très dur de se lever mais bon on prend son courage à deux mains, une bonne douche chaude et c’est parti. Enfin on doit attendre 2h les parents de vladi car ils ont finalement décidés de venir avec nous. Au programme visite d’une rivière avec picnic. Enfin picnis façon de parler car on a vraiment pas la même définition de cette activité en France et au Mexique. Ici picnic = on emmène le barbecue, deux marmites, le pilon, les chaises, les assiettes en porcelaines et trois tonnes de nourriture. Après une petite baignade dans l’eau rafraîchissante (en clair gelée !!!) de la rivière, on va couper des feuilles de bananiers pour que la mère de vladi prépare des tamales de poissons. A 16h on commence a manger ce delicieux festin. A peine terminé, la pluie repointe le bout de son nez. Juste le temps de tout laver et remballer, nous voilà reparti direction les ruines de cempoala. Malheureusement le site fermait à 18h donc ce n’est que de l’autre coté du portail que nous avons pu admirer ce site archéologique. Il est 19h mais il fait encore jour, on part donc sur les plages de veracruz à 1h d’ici avec au passage un petit arrêt pour déguster une noix de coco. En arrivant on est scotcher par la beauté des lieux. D’un coté la montagne verdoyante et de l’autre la plage bordée de cocotiers,…. Incroyable. On monte en haut d’une petit colline pour admirer la vue puis la nuit tombe donc on retourne au bord de la plage. Et pourquoi pas faire un peu trempette . on n’est pas venu de si loin pour repartir sans avoir goûter a l’eau chaude de l’océan atlantique !!! ni une ni deux, tout habillé on plonge dans cette eau transparente et incroyablement chaude. Après 20mn il est temps de partir car demain levé 4h pour retourner a cuernavaca. en longeant la plage on s’aperçoit que celle ci est envahi de crabe, comment a t on échapper aux pinces des crabes en se baignant ?mystère.

 

 

 

 

Fin d’un week end inoubliable au sein d’une famille mexicaine emplie de générosité et de dynamisme.

 

 

Repost 0
Published by elodie - dans Mexique
commenter cet article
13 juillet 2006 4 13 /07 /juillet /2006 18:22

Patzcuaro, ville indienne perchée à 2140m d’altitude entre le plus beau lac du Mexique et les forets de pins. Patzcuaro, village de montagne à l’architecture coloniale pleine de charme, terre des Indiens Purépechas.

Les espagnols, et plus particulièrement l’évêque Vasco de Quiroga organisa les indigènes en communautés communistes ce qui incita ces derniers à développer leur propre artisanat. Quand vous entrez dans ce village aux maisons peintes de rouge et blanc, vous trouverez dans le centre des dizaines et des dizaines de boutiques et galeries remplies d’artisanats :cobre (cuivre), laque (fience peinte avec des feuilles d’or), madera (bois).

Dans ce village il n’y a pas beaucoup d’édifices majestueux à voir comme à morelia. Patzcuaro c’est plus une ambiance, un monde à part où la journée vous déambulez dans les rues à la recherche d’artisanat, vous vous reposez  à l’ombre des arbres centenaires de la place Vasco de Quiroga en admirant les arcades et demeures coloniales qui vous entourent ou alors vous pouvez toujours aller vous mélangez avec les population locale en pénétrant dans le marché et en écoutant les villageois parler le perupechas, la langue indigène locale.

Et si vous avez un peu de temps, pourquoi ne pas aller faire un petit tour du coté du lac sur l’île de Janitzio. Vous serez peut être un peu dessus car même si l’île fut autrefois la plus belle du lac, elle a aujourd’hui vendu son âme au tourisme. Dans la lancha qui vous emmène sur l’île, des musiciens jouent une chanson et ensuite viennent demander de l’argent. Une chanson de 5mn sur un parcours de pus de 30mn c’est court... Et que dire des pêcheurs de l’île qui voyant arriver les touristes se mettent en cercle, lancent leur filets en forme de papillon et viennent ensuite faire la quête. Non si vous allez sur cette île, c’est surtout pour grimper à l’intérieur de l’immense statue de Morelos qui domine le lac et vous offre une vue imprenable. Au fur et  mesure de votre ascension des 250 marches, vous pourrez également admirer les fresques intérieures racontant l’histoire du Mexique.

Repost 0
Published by elodie - dans Mexique
commenter cet article
13 juillet 2006 4 13 /07 /juillet /2006 00:44

A 30à km de Mexico D.F, Morelia est une magnifique ville coloniale espagnole. Les édifices tout de pierres rose vêtus nous rappellent une certaine ville française… Toulouse bien sure. Morelia a été déclarée Patrimoine de l’Humanité en 1991, ce qui eu pour conséquence l’expulsion des vendeurs ambulants par la municipalité. On eut donc admirer tranquillement les façades du XVIIIéme siècle, pénétrer dans les patios des édifices publics où l’on découvre arcades sculptées, colonnades et fontaines octogonales. Cette ville est aujourd’hui un grand centre culturel et regroupe une forte population estudiantine.

Un peu d’histoire

 

 

La ville s’appelait encore Valladolid quand, au milieu du XVIème siècle, elle fut peuplée par une cinquantaine de familles issues de la noblesse espagnole. Dès lors, « la ville des conquistadores » n’eut de cesse de vouloir ravir la primauté à sa rivale Patzcuaro, la cité indienne qui était protégée par le fameux évêque Vasco de Quiroga. Mais une fois le « défenseur » des Indiens Purepechas mort, les dés étaient jetés : Valladolid obtint le siège de l’évêché et, plus tard, le titre de la capitale de l’Etat de Michoacán. Quant au nom de « Morelia », il a été donné en 1828 en l’honneur de Morelos, le héros de l’indépendance natif de la ville.

après ces deux jours de m… au barrage de Cointzio on arrive donc dans le centre vile de morelia à 16h. première étape : trouver un hotel et prendre une douche chaude !

 

 

ensuite se reposer un peu et aller flaner dans les rues de la ville pour une première approche. Cette ville me paraît vraiment agréable, on s’y sent bien, comme si les grands édifices de pierres roses vous apportaient paix et sérennité…

Après une bonne nuit de sommeil, pas le temps de faire la grasse matinée, Morélia nous attend pour nous laisser découvrir tous ses charmes. A 10h30 on prend le train touristique pour un rapide tour de la ville. En fait le tour dure 1h30 et finit a la maison du bonbon mais il y a tellement de monuments qu’’à peine vous en voyez un et la guide vous parle déj à du suivant. Donc le petit train c’est bien pour les flemard mais c’est pas le meilleur moyen de découvrir une ville. Nous ouvrons donc notre plan, repérons quelques edifices interessants et c’est parti pour une journée entière de marche à déambuler dans les rues de Morelia.

Au total la ville regroupe une cinquantaine d’édifices, musées, temples et églises.

Pour n’en citer que quelques uns :

 

 

 

-         palacio clavijero : magnifique ensemble architectural du XVIIe siècle. Il a servi entre autres de collège jésuiste. Aujourd’hui, il abrite la bibliothèque de l’Université du Michoaccan. Lorsque l’on y entre, on croit pénétrer dans le monde de Harry Potter avec des étagères remplies de livres ancien qui atteignent le plafond.

 

-         La catédrale : commencée en 1660 et achevée 100 ans plus tard. D’immenses coupoles bleues.

 

-         Palacio de gobierno avec ses superbes peintures de Alfredo Zalce sur l’histoire du Mexique

 

-         Colegio de San Nicola Hidalgo : fondé en 1580, se fut la première université du continent américain. aujourd’hui c’est un Lycée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-         Santuario de Guadalupe : intérieur splendide avec des murs peints en rouge, jaune. les frises et les motifs sont dorées. Ca brille de partout. D’immenses tableaux consacrés à la conversion au christianisme des indiens ornent les murs.

 

 

 

 

 

 

 

-         Palacio de justicia : encore une superbe architecture et une peinture murale de Alfredo Zalce. Attention, ce monument vous fait lever la tête pour admirer ses belles façades et on en oublie de regarder par terre et c’est là qu’on loupe la marche…

 

-         Acueducto : construit en 1785 et  compte 253 arches.

 

-         La plaza de armas o de martires : une place où il fait bon s’asseoir et profiter des rayons du soleil.

 

Vous voyez donc que morelia est une ville riche culturellement et qu’une journée es malheureusement loin d’être suffisante pour la découvrir entièrement et l’apprécier à sa juste valeur.

 

Ps : Morelia est une ville géniale pour acheter des supers copies de ceintures de marques à très très bas prix (50 pesos soit 3.50 euros). En plu les gens sont supers honnêtes la bas, j’ai oublié mes achats sur un banc de la place principale et une heure plus tard quand je m’en suis rendu compte et que je suis revenue… ils étaient toujours la !!

 

Repost 0
Published by elodie - dans Mexique
commenter cet article
13 juillet 2006 4 13 /07 /juillet /2006 00:43

Mardi 4 juillet, c’est le jour J, nous partons installer le capteur de pression sur le barrage de Cointzio. Capteur sur lequel je fais des essais en laboratoire depuis près de 3mois !!

Départ 5h (enfin plutôt 6h car on attend les retardataires) et c’est parti pour 5h de voyage jusqu’à Morelia. Afin d’éviter les embouteillages du D.F on décide de passer par les routes de montagne… paysages magnifiques, verdoyant, on se croirait en Ecosse… Petit arrêt vers 11h pour déjeuner et arriver sur le barrage à 14h. oui vous savez bien compter on a mis plus de 8h pour arriver car ce n’est pas en roulant à 70km/h sur l’autoroute qu’on avance !!! ah ces mexicains ils prennent vraiment leur temps pour tout ! mais bon on les pardonne. Arrivée donc sur le barrage, on travaille toute la journée à préparer le tube en polyéthylène qu’on mettra le long du barrage afin d’y introduire le capteur de pression.

A 20h on attend toujours le bateau qui nous servira demain pour l’installation. Finalement le ahorita  mexcain (ahorita =maintenant) se transformera en 2h d’attente. On passe manger vite fait, il est minuit hop au lit car demain levé 5h de nouveau pour une journée qui s’annonce très éprouvante.

Lendemain, après avoir peu dormi, s’être fait dévoré par les moustiques et pris une douche gelée on repart sur le barrage de Cointzio. Première opération : gonflage du zodiac. Petit détail, ils avaient mis plein de talc sur le zodiac pour pas qu’il moisisse donc on est ressorti tout blanc, on aurait dit des bonhommes de neiges. (au Mexique c’est pas courant. lol).on peut admirer au passage le lever de soleil sur le lac...

On galère toute la journée pour mettre en place le tube dans l’eau, l’aligner,etc…on n’a pas déjeuner et on doit se contenter d’un petit sandwiche triangle pour toute la journée. Mort de fatigue on pensait en avoir terminé… et ben non. Voilà qu’ils nous disent qu’avec nicolas on doit ramener le radeau de l’autre coté du barrage.

Je vous fait un topo rapide de la situation pour que vous vous mettiez bien dans l’ambiance.

Le radeau est en faite une grosse structure en fer sous laquelle ils ont mis de gros bidons pour la faire flotter. Donc va tirer une telle structure avec un petit zodiac moteur 25chevaux et qui plus est avec du vent de face qui crée un contre courant !!! pas la peine de vous dire qu’on a galérer comme pas possible. Et cerise sur le gâteau, enfin on arrive à ramener le radeau de l’autre coté, et au lieu de nous dire merci on a reçu une phrase bien cinglante « et ben vous en avez mis du temps !! ».  a ce moment là il a failli avoir un noyer dans le barrage de Cointzio !

 Enfin pour terminer cette journée horrible où on avait faim (rappelez vous juste 1 sandwiche dans toute la journée), froid car on était trempé du bateau, voilà pas qu’ils nous annoncent que il ne peuvent pas nous ramener en ville car ils ne veulent pas rentrer trop tard et qu’on a qu’à prendre le bus.

 

Des sorties terrain j’en redemande….PAS !!!!

 

 

 

 

Repost 0
Published by elodie - dans Mexique
commenter cet article
19 juin 2006 1 19 /06 /juin /2006 17:30

Regresso al D.F

 

 

 

 

 

 

 

 

Le D.F encore ? mais que croyez jeunes gens, que le D.F, l’une des plus grandes villes du monde se laisse découvrir en une seule journée ? des personnes y vivent depuis plusieurs années et n’ont pas encore tout vu de cette capitale mythique. Alors pensez bien que moi avec ma deuxième sortie la bas, je suis loin du compte…

 

Ce week end donc, Nacho (mon voisin) m’a invité à passer deux jours dans sa famille et à visiter d’autres parties de la ville.

 

Vendredi 18h direction l’UNAM (Universidad Nacional Autonoma de Mexico), l’une des plus grandes universités au monde. Pour se déplacer d’un point à un autre 3 solutions : Vous avez beaucoup de temps et donc vous vous déplacez à pied, vous voulez profitez du soleil et faire du sport, dans ce cas vous utilisez le vélo gracieusement mis à disposition de chaque étudiant. Et pour finir, quand il pleut,  que vous êtes pressé ou tout simplement anti-sport, vous montez dans l’un des bus gratuit qui parcours le campus d’un bout à l’autre.

L’UNAM n’est pas en fait une mais une multitude d’universités regroupées en un seul et même lieu, université qui compte quand même avec son propre stade olympique ! Vous imaginez bien maintenant la démesure de cette fac… 

A 21h nous empruntons le métrobus et traversons la ville du Sud au Nord ce qui nous prend plus d’une heure, puis nous montons dans une ruta pour encore 30mn de trajet.

Enfin nous arrivons dans la colonia de Nacho.

Quand il ouvre la porte du jardin le ton est donné : une immense tête aztèque en pierre représentant le dieu de la pluie trône au milieu de la pelouse. En entrant dans la maison, vous vous perdez dans les pièces trèèèès spacieuses, tout de marbre (son père travaille dans les matériaux). Nous discutons plus d’une heure avec sa famille puis le sommeil me gagne et je pars me coucher.

Le lendemain lever 10h avec la bonne humeur que vous insuffle la musique norte mexicana. En début d’après midi nous partons visiter le musée de cire, puis nous enchaînons avec une petite ballade du coté de réforma (la plus grande avenue qui traverse  toute la ville) et terminons le soir part la visite de coyoacan, la place des coyottes. Ici c’est ambiance hippies, avec un grand marché où vous trouvez sac, T-shirt, henna, piercing, et une multitude d’objets artisanaux. Autour de la fontaine des coyotes un autre monde apparaît au son de la transcendante musique africaine. Après avoir manger quelques quesadillas et tacos, quoi de mieux pour se réchauffer qu’ un bon churrro relleno au chocolat accompagné d’un excellent café de véracruz…

Voilà pour cette deuxième visite du D.F, il est tant de repartir pour cuernavaca car cette après midi je suis invitée à la communion de Mariel.

 

 

 

 

Repost 0
Published by elodie - dans Mexique
commenter cet article
12 juin 2006 1 12 /06 /juin /2006 17:41

Quoi de mieux qu’un samedi ensoleillé pur faire un convivio entre amis ?

 

Samedi midi début d’une apres midi festive, on part entre fille faire les courses et à 2h début de l’opération pizzas a gogo. En effet nous avons décidé d’ouvrir un nouveau négoce dans le condominio et nous avons fait 1,2,3,4,….10 pizzas !!! après avoir fait voyager ces pizzas au 4 coin du condiminio pour les faire cuire, nous nous retrouvons tous autour d’une table pour les déguster, le totu accompagné de cerveza (biere) cela va sans dire ;-)

 

9h du soir, les moustiques ont raisons de notre bonne humeur, chacun rentre chez lui avec bien sur rendez vous demain pour voir le match Mexico-Iran.

 

 

Dimanche donc, le grand jour, Mexico joue son premier match dans ce mondial 2006. laisser moi vous précisez juste une chose : ici le foot c’est la deuxième religion du pays. Tout produit est produit officiel de la sélection, du fromage aux boissons énergétiques en passant par les déo, céréales, et j’en passe. Donc à 11h réunion générale à la maison de Vladi et Helene et c’est parti pou 1h30 de tension extrême (pour eux, moi j’avoue j’étais relax.lol), de cris divers et variés :  « falta !! », « gooooooooooooooool »,  « que pendero !! » (désolé pas de traduction possible, des mineurs ont accès à ce blog ;-)). score final : Mexico3-Iran-1.  juste le temps d’aller acheter un poulet roti, des tortillas, avocats et d’autres cerveza et nous revoilà au foot pour le match Protugal-angola, deux équipes qui font partie de la même poule que le Mexique…

 

Voilà don vous l’aurez compris, la coupe du monde c’est partie et le foot c’est tous les jours pendant 1 mois !

 

Repost 0
Published by elodie - dans Mexique
commenter cet article
5 juin 2006 1 05 /06 /juin /2006 16:39

hola todos,

et oui une fois n'est pas coutume, au mexique il n'a pas fait beau ce week end, et on peut meme dire qu'il a plu quasi tout le temps. la saison des pluies semble belle et bien installée. emarque vous me direz on a moins chaud, voir meme froid la nuit car ici pas d'isolation des maisons et encore moins de chauffage. rajouté a cela que l'on a plus de gaz pour prendre une douche chaude et je vous dis que finalement la saison chaude c'était pas plus mal en fin de compte. mais voyons le bon coté des choses tout de meme, fraicheur= pas de cent pieds, pas de scorpions!

sinon vendredi à deux heures on a fait un convivio avec tous les gens du labo pour feter l'anniversaire de arianna. on devait etre une bonne quinzaine à la table. inutile de vous dire qu'on est pas reparti travailler apres puisque quand je suis partie il était 6h et d'autres étaient encore en train de faire la fete...y chupar!!(boire)

donc samedi relax a lire, regarder des films, et dormir surtout. dimanche entre deux eclaircies,on est allé au  jardin borda avec les voisins puis j'ai acheté le maillot de l'equipe de france pour etre fin prete pour la coupe du monde.

voila comme je vous l'ai dis donc rien d'exceptionnelle pour ce week end. j'espere que pour vous tout se passe bien et que vous commencez a profiter du soleil.

Repost 0
Published by elodie - dans Mexique
commenter cet article